Obésité et surpoids diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benque

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueL’obésité humaine a été reconnue comme une maladie en 1997 par l’OMS. Cette organisation donne comme définition: le surpoids et l’obésité comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. Sa prévention est un problème de santé publique dans les pays développés. Elle peut avoir des répercussions importantes sur la santé de l’individu. On parle vulgairement de pandémie.

Plan de la rubrique

Physiologie

Le choix des indicateurs

La graisse est stockée dans des cellules appelées : adipocytes. En cas de stock important, on distingue deux situations :

  • le surpoids : les adipocytes stockent de plus en plus de graisse et grossissent,
  • l’obésité : lorsque les adipocytes arrivent à saturation, ils se multiplient.

Les évaluations courantes de l’obésité font intervenir la masse (que l’on appelle souvent le « poids ») et la taille.

L’indice de masse corporelle (I.M.C.)

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benque

Formule de Calcul de votre IMC

  • Un I.M.C entre 18,5 et 25 est considéré comme normal chez un adulte.
  • Entre 25 à 30, on parle de surpoids (surcharge pondérale).
  • Au-delà de 30, on parle d’obésité.
  • De 35 à 40, on parle d’obésité sévère et, au-delà de 40, d’obésité morbide.

Vous pouvez par ailleurs calculer votre IMC grâce à la calculette mise à disposition sur le site.

L’I.M.C n’a aucun rapport avec l’indice de masse graisseuse, qui lui reprend le taux de graisse et de muscles contenu dans le corps de l’individu. On peut l’obtenir par impédancemétrie ou bien par un calcul assez complexe basé sur les diamètres des bras, avant-bras, cuisses, fessiers et hanches.

Autres marqueurs

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueIl existe également d’autres indicateurs de surpoids : le rapport tour de taille/tour de hanches. Il doit être inférieur à 1 chez l’homme et à 0,85 chez la femme. La masse de graisse représente 10 à 15 % du poids corporel de l’homme et 20 à 25 % du poids de la femme.

Il ne faut pas confondre obésité et syndrome métabolique. En effet, pour être concerné par ce syndrome, il faut présenter trois des facteurs de risques suivants :

  • un périmètre abdominal supérieur à 102 cm pour les hommes et 88 cm pour les femmes,
  • une glycémie à jeun supérieure à 1,1 g/l (110 mg/dl) ou sous traitement,
  • un taux de triglycérides supérieur à 1,5 g/l (150 mg/dl) ou sous traitement,
  • un taux de cholestérol HDL (bon cholestérol) inférieur à 0,4 g/l (40 mg/dl) chez les hommes et 0,5 g/l (50 mg/dl) chez les femmes (ou sous traitement),
  • une tension artérielle supérieure à 13/8,5 ou sous traitement.
[haut de page]

Prévalence

surpoidsobésité population totale
France23,2 millions (37,5 %)5,8 millions (9,4 %)65 millions

Obésité en France (Chiffre OMS 2005)

[haut de page]

Causes

Le processus physiologique

L’obésité résulte souvent d’un déséquilibre entre l’apport énergétique quotidien et la somme des dépenses énergétiques. C’est ce qu’on appelle la balance énergétique. Quand l’organisme reçoit plus qu’il ne dépense, il stocke une partie de l’apport, sous forme de graisses dans le tissu adipeux.

Liste des causes

L’obésité est multifactorielle, comportant une dimension physiologique et génétique (héréditaire). Mais l’explosion récente du nombre d’obèses est surtout attribuée à plusieurs facteurs liés au mode de vie :

  • Causes alimentaires
  • Insuffisances de dépenses caloriques
  • Facteurs physiologiques (facteurs hormonaux, facteurs iatrogènes, flores intestinales …)
  • Facteurs héréditaires
  • Autres causes : arrêt du tabac, facteurs environnementaux
[haut de page]

Conséquences

Une personne souffrant d’obésité court plusieurs risques :

  • Risque physique : mortalité, maladies cardio vasculaires, diabète, certains cancers
  • Risque psychologique et social
  • Risque psychologique : dépression, mal-être, complexes, inhibition, rejet de son corps et de sa personne .
  • Risque social : discrimination, de mise à l’écart.
[haut de page]

Traitements

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueMédicaux

Médicamenteux

Les stimulants centraux comportent de nombreux effets secondaires, parfois graves et sont abandonnés dans la plupart des pays. Trois médicaments ont été développés récemment et auraient une certaine efficacité à cours terme (perte de 3 à 5 kilos comparé à un placebo sur 6 mois). Ils exposent néanmoins à certains effets secondaires pouvant être graves et leur efficacité à long terme est discutable.

Chirurgicaux

La chirurgie bariatrique consiste à restreindre l’absorption des aliments, diminuant, de fait, l’apport calorique journalier.

Non médicamenteux

Ils visent, en principe, la restriction calorique pour obtenir une réduction pondérale. Parmi les moyens utilisés, il y a le régime, l’activité physique et le soutien personnalisé.

[haut de page]

La perte de poids

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueIl existe de nombreux régimes, vous pouvez vous référer à la liste des régimes sur ce site.
La perte de poids est un sujet qui concerne un grand nombre de personnes.
Vous êtes beaucoup à déjà avoir essayé de faire un régime. Malheureusement beaucoup à en avoir essayer plusieurs consécutifs ; sans résultats ou en reprenant vos kilos perdus en peu de temps.

Pour perdre du poids efficacement, vous pouvez voir une diététicienne. Elle vous aidera à retrouver une alimentation équilibrée et saine afin de perdre du poids efficacement et durablement ou à faire un vrai régime si besoin il y a. Beaucoup de personnes sont mal informées et arrêtent en chemin alors que la phase de stabilisation est la clé de la réussite en matière de perte de poids. La durée de la perte de poids et de la stabilisation sont fonction de chacun et du programme choisi.

L’essentiel est de ne pas chercher à aller trop vite en s’imposant des régimes trop restrictifs mauvais pour le corps. Le conseil d’une diététicienne est important pour perdre du poids efficacement et éviter les effets yoyo.

Plus le programme est adapté à votre personne et plus il peut être facile à suivre et à vivre. C’est pour cette raison que le premier voire le deuxième rendez-vous sont plus longs.

Évitez donc les régimes saugrenus et n’hésitez pas à prendre conseil chez votre diététicienne pour établir un programme alimentaire personnalisé.

L’association d’une activité physique dépend de chaque individus et de son rythme de vie. Certes, elle est fortement recommandée, mais il suffit parfois d’augmenter quotidiennement vous dépenses en calories en marchant plus, jamais il ne sera question de s’inscrire à un quelconque championnat.

[haut de page]
[haut de page]