Cholestérol et problèmes lipidiques diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benque

Bien souvent pour les problèmes de cholestérol, ou autres troubles lipidiques comme un excès de triglycérides dans le sang, le lien avec de mauvaises habitudes alimentaires est établi.
Que préférez-vous ? Prendre un traitement toute votre vie (avec parfois des effets secondaires) ou entreprendre quelques modifications de votre alimentation ?

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueIl est à la base important de savoir si la présence de cholestérol dans votre sang est liée à votre alimentation. Pour cela en collaboration avec votre médecin qui vous aura fait le diagnostic de votre trouble lipidique, la diététicienne pourra évaluer s’il existe un relationnel avec vos repas.
Si c’est le cas, seuls quelques entretiens, 2 à 3, avec elle sont nécessaires pour définir un régime diététique pour améliorer votre bilan sanguin.

Une fois les grosses erreurs alimentaires détectées et corrigées, il suffit de trouver un mode alimentaire plus adapté et bien connaître les groupes d’aliments pour parvenir à contrôler seul ses troubles.

Il n’est pas forcément nécessaire de supprimer tous les aliments apportant des graisses de l’alimentation.

Trouver un juste milieu autour d’une alimentation bien équilibrée est souvent envisagé.

Le cholestérol qu’est ce que c’est ?

C’est un lipide présent dans notre corps, mais aussi dans certains aliments. Il a des fonctions biologiques très importantes (constituant des membranes des cellules, fabrication des hormones). Un taux trop élevé dans le sang (hypercholestérolémie) est un facteur majeur de risque cardiovasculaire. On distingue le bon cholestérol sanguin (HDL) et le mauvais cholestérol sanguin (LDL) qui ont des conséquences différentes. Dans les  aliments  il y a du cholestérol c’est tout simple du cholestérol alimentaire; c’est la façon dont votre corps l »assimile « qui le rend bon ou mauvais. Le mauvais cholestérol se dépose dans les conduits vasculaires jusqu’à une possible obstruction.

Le cholestérol est uniquement apporté par les matières grasses animales visibles ou d’ajout. Toutefois une bonne répartition des autres acides gras, en limitant les graisses saturées et en augmentant les graisses insaturées surtout celles dites essentielles, favorise l’augmentation du bon cholestérol et la diminution du mauvais.

Améliorer son taux de cholestérol par l’alimentation

  • diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueRemplacez le beurre par une margarine végétale sans matière grasse animale, riche en acides gras polyinsaturés.
  • Utilisez soit une huile végétale composée soit 2 huiles : huile d’olive (ou de colza) + huile de tournesol (ou de maïs, ou de noix).
  • Consommez des produits laitiers écrémés ou demi-écrémés, fromages <45% de matières grasses (en respectant les quantités) afin de réduire l’apport en acides gras saturés.
  • Évitez la charcuterie, à l’exception du jambon cuit ou cru (en veillant toutefois à retirer le gras visible) et les pâtisseries.
  • Mangez du poisson si possible 4 fois par semaine, choisissez des viandes maigres (retirez toujours les parties grasses visibles).
  • Ne dépassez pas 2 œufs par semaine.
  • Privilégiez les fruits et les légumes frais (de saison ou surgelés éventuellement) pour augmenter l’apport en fibres (qui piègent une partie du cholestérol alimentaire lors de la digestion) et pour augmenter votre consommation d’antioxydant (vitamines, minéraux et oligo-éléments) pour, entre autres, entretenir votre appareil cardiovasculaire.

Ne pas oublier

  • Entretenir la bonne forme générale de son corps.
  • Avoir une bonne hygiène de vie : éviter tabac, alcool excessif, sucreries.
  • Faire une activité physique régulière pour entretenir son système cardiovasculaire.
  • Perdre du poids si vous êtes en surpoids.
[haut de page]