Bien manger pour les seniors diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benque

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueLa retraite, moment de grands changements de la vie quotidienne. Enfin du temps ! Du temps pour s’occuper de soi et de profiter un peu plus de la vie. Votre bien être repose entre autre sur votre alimentation. C’est effectivement une des clés du «bien vieillir» pour maintenir le plus longtemps possible un capital santé optimum. Nutritionnellement parlant, la règle manger « un aliment de chaque groupe est de rigueur » contrairement à de nombreuses idées reçues donnant lieu à des restrictions abusives.

Une bonne alimentation contribue à prévenir de nombreuses pathologies (cancer, maladie cardiovasculaires, obésité, diabète, ostéoporose…). Certes ce n’est pas seulement au moment de la retraite qu’il faut s’en préoccuper mais c’est une période où l’on a plus de temps.

Les besoins changent

Les besoins en matière d’énergie sont contrairement à ce que l’on pense légèrement accrus pour effectuer les mêmes activités ceci est dû aux changements métaboliques liés à l’âge (penser également que lors des maladies ou des convalescences les besoins sont encore plus importants).
Il est important d’entretenir vos muscles car ces derniers ont tendance à s’altérer avec l’âge. Au-delà d’une activité physique régulière, consommer au moins chaque jour un plat de viande, poisson ou œufs, aliments riches en protéines de bonne qualité. N’oublier pas que d’autres aliments sont aussi de bonnes sources de protéines pour compléter cet apport chaque jour tels que : les laitages, les légumes secs, les céréales.
Autre élément important: le calcium. Les os deviennent beaucoup plus fragiles avec l’âge et cela augmente donc les risques de fractures. Pensez alors à prévenir ce phénomène en consommant suffisamment de produits laitiers soit 1 par repas et en collation. Là aussi, pour l’assimilation du calcium par l’organisme l’activité à un rôle primordial. N’oubliez pas les vitamines qui permettent de lutter contre certains effets du vieillissement par leurs rôles antioxydant (vit 1, E et C) ou encore celles participant à la protection du cœur et du cerveau (Vit B6, B9 et B12). L’appétit et la soif ayant tendance à diminuer pensez à entretenir ces deux phénomènes en vous forçant un peu à manger à heures régulières et à faire des collations si vos repas sont insuffisants et buvez régulièrement tout au long de vos journées, apprenez à boire sans avoir soif : eau, thé, café, jus de fruits.

L’organisme change: éviter les restrictions!

Les difficultés liées à l’âge rendent parfois une alimentation correcte plus difficile. L’organisme voit effectivement certaines fonctions de bases diminuer : la mastication, diminution de l’appétit, la motricité, les sensations du goût et de la soif… Ceci rend l’approvisionnement en nourriture, la confection des repas, la prise des repas plus compliqués et parfois la dénutrition s’installe. On peut simplement la détecter en surveillant le poids d’une personne et si l’amaigrissement de 5% du poids en un mois ou 10% en six mois on peut suspecter une dénutrition. Donc mise à part sur demande médicale particulière ou raisons de santé, pas de régime draconien non suivi à cette période de la vie.
La rencontre avec une diététicienne vous permettra d’allier tous vos besoins et la surveillance de certains nutriments tels que le sucre, le sel, le cholestérol… si votre médecin vous en parle.

Les derniers conseils

diététique diététicienne paris val-de-marne 94 benqueNe pas oublier de vous faire plaisir, prendre le temps de cuisiner (relever les préparations par l’utilisation d’épices, d’herbes fraîches), faire des repas en famille, privilégier les repas et les plats que vous appréciez. Faire quelques sorties restaurant.

Garder en vue qu’une bonne santé passe aussi par une activité physique régulière car en plus cela ouvre l’appétit et aide à entretenir votre masse musculaire.

[haut de page]